Question:
Quelle est l'étymologie d'un bug d'ingénierie / logiciel?
Franck Dernoncourt
2014-11-01 23:13:14 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai lu la page Wikipédia sur les bogues logiciels. Il a une section sur son étymologie. Bien qu'intéressant, il ne répond pas à ma question mais note simplement que le terme bug a été utilisé en 1878:

L'utilisation du terme "bug" pour décrire des défauts inexplicables a fait partie du jargon de l'ingénierie depuis de nombreuses décennies et est antérieur aux ordinateurs et aux logiciels informatiques; il peut avoir été utilisé à l'origine dans l'ingénierie matérielle pour décrire des dysfonctionnements mécaniques. Par exemple, Thomas Edison a écrit les mots suivants dans une lettre à un associé en 1878:

Il en a été ainsi dans toutes mes inventions. La première étape est une intuition, et s'accompagne d'un sursaut, puis des difficultés surgissent - cette chose cède et [c'est] alors que les «bugs» - comme on appelle de si petits défauts et difficultés - se manifestent et des mois de surveillance intense, d'étude et le travail est nécessaire avant que le succès ou l'échec commercial ne soit atteint.

Baffle Ball, le premier jeu de flipper mécanique, a été annoncé comme étant "exempt de bogues" en 1931. Les problèmes d'équipement militaire pendant la Seconde Guerre mondiale étaient appelé bogues (ou pépins).

Une page du journal de l'ordinateur électromécanique Harvard Mark II, présentant un papillon mort qui a été retiré de l'appareil Le terme «bug» a été utilisé dans un compte par un pionnier de l'informatique Grace Hopper, qui a rendu public la cause d'un dysfonctionnement dans un ordinateur électromécanique précoce. Une version typique de l'histoire est donnée par cette citation:

En 1946, quand Hopper a été libérée du service actif, elle a rejoint la faculté de Harvard au laboratoire de calcul où elle a continué son travail sur la marque II et Mark III. Les opérateurs ont tracé une erreur dans le Mark II à un papillon piégé dans un relais, inventant le terme bug. Ce bogue a été soigneusement supprimé et enregistré dans le journal de bord. Issu du premier bogue, nous appelons aujourd'hui les erreurs ou les pépins d'un programme un bogue.

Alors pourquoi un bogue a-t-il été appelé bogue en premier lieu (par exemple avant 1878)? De plus, personne dans le laboratoire de Hopper n'était-il au courant de la signification technique du bogue?

[insérer un jeu de mots gratuit d'étymologie / entomologie]
La page du journal Hopper peut être trouvée ici: http://www.history.navy.mil/photos/pers-us/uspers-h/g-hoppr.htm "Premier cas réel de bogue détecté" - ie. un bug provoquant un bug.
Tout le monde pense que l'histoire de Hopper prouve qu'ils ont décidé de les appeler "bugs" après la survenue du papillon de nuit. Cela prouve en fait qu'ils étaient déjà bien connus sous le nom de «bogues», ce qui rend le papillon suffisamment drôle pour être collé dans le journal de bord. Les gens qui ont écrit votre citation n'ont vraiment pas d'humour geek. (Et oui, j'ai lu l'histoire plusieurs fois.)
Deux réponses:
#1
+7
J. W. Perry
2014-11-02 00:19:50 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Ce premier sourcing, je tire directement de ma copie papier du The Oxford Dictionary of English Etymology ( c. 1966, 1996 réimpression )

Ici, nous avons deux étymologies pour le mot bug.

L'étymologie la moins appropriée est celle de «insecte, coléoptère (comme toujours aux États-Unis)» en référence à une occurrence du 16ème siècle «chez le turd-bug bousier». Il est ensuite noté "Origine non vérifiée" avec indication qu'il s'agit peut-être d'une altération du mot anglais ancien buddle.

Le sens le plus approprié, et je pense clairement au contexte d'où ceci est entré dans l'utilisation que nous recherchons (j'élargis les abréviations pour former au moins quelques phrases complètes, mais en général je cite avec libertés):

bug objet d'effroi . D'abord vu dans la langue anglaise avec ce sens au 14ème siècle. Le plus ancien de plusieurs mots, principalement mis en évidence au XVIe siècle, de forme et de signification similaires («gobelin», «spectre», «bugbear», «bogey»), dont les connexions sont obscures; à savoir les mots dialectiques obsolètes 'bog' , 'boggard' , 'bogle' (Dunbar), 'bogle-bo' , BUGABOO, BUGBEAR et le plus récent BOGEY. Comparaison avec le gallois 'bwg' , 'bwgan' signifiant fantôme, hobgoblin, ....

Cette étymologie continue, mais c'est le cœur de le contexte que nous recherchons, et je soupçonne la partie antérieure du chemin total le plus connu vers les traces étymologiques plus récentes des 19e et 20e siècles décrites dans l'article Wikipédia cité.

J'ai deux autres bonnes sources de papier qui jettent encore plus de références et de détails le long de cette ligne:

Dans Le nouveau livre des histoires de mots de Merriam-Webster ( c. 1991) Les auteurs soulignent qu '«Un bugge moyen anglais était soit un épouvantail soit un hobgobelin». L'auteur se réfère à cette référence OED du 14ème siècle comme étant de la Bible de Wycliffe de 1382.

Dans le Dictionnaire des origines des mots de John Ayto (vers 1990), l'auteur déclare: "A l'origine, le mot bug signifiait" quelque chose d'effrayant "". Il poursuit en disant. "Il fait partie d'un ensemble de mots (d'autres sont 'bogle' et peut-être 'bugaboo') pour des phénomènes alarmants ou ennuyeux, généralement surnaturels, dont l'interrelation et la source ultime n'ont jamais été expliquées.

Ce dernier sourcing sonne distinctement comme un bug logiciel à mes oreilles dans le sens d'une chose alarmante et ennuyeuse qui pourrait (au départ) sembler surnaturelle.

#2
+2
roblogic
2015-02-11 18:00:49 UTC
view on stackexchange narkive permalink

À partir de Oxford Dictionaries:

En fait, le terme ne vient pas des pionniers de l'informatique, mais des ingénieurs d'une génération bien antérieure. Le premier exemple cité dans le Oxford English Dictionary historique en 20 volumes est tiré de la Pall Mall Gazette du 11 mars 1889:

M. Edison, m'a-t-on informé, était passé les deux nuits précédentes à découvrir «un bug» dans son phonographe - une expression pour résoudre une difficulté, et sous-entendant qu'un insecte imaginaire s'est sécrété à l'intérieur et cause tous les problèmes.

Dans le contexte informatique:

En septembre 1947, les opérateurs du Mark II Aiken Relay Computer ont trouvé quelque chose de curieux coincé entre des points à Relay # 70, panneau F: Un papillon de nuit. Le terme est devenu populaire après que Grace Hopper ait consigné le «premier cas réel de bogue trouvé» dans son journal et a collé le coupable à la page.

Oups, je n'ai pas bien lu la question.
Encore sympa d'avoir la citation d'Oxford Dictionaries :)


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...