Question:
Que s'est-il passé en astronomie entre Hipparque et Ptolémée?
Conifold
2014-10-31 02:40:34 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Hipparque a appliqué la construction d'épicycle / excentrique d'Apollonius au mouvement du Soleil et de la Lune, mais pas aux planètes. Il y a des spéculations sur les engrenages épicycloïdaux pour les planètes dans le mécanisme d'Anticythère, mais apparemment ils n'ont pas survécu. Par contre, quelques siècles plus tard, Ptolémée avait des modèles bien avancés pour toutes les planètes, et même introduit equant pour les rendre plus précis. Que s'est-il passé entre les deux? Qui a appliqué les épicycles pour la première fois aux mouvements planétaires?

Lucio Russo a même spéculé sur des idées dynamiques de cette période concernant les mouvements célestes basés sur certains passages de Plutarque et Strabon. Quel est le consensus à ce sujet?

Deux réponses:
#1
+3
HDE 226868
2014-10-31 04:33:44 UTC
view on stackexchange narkive permalink

En fait, j'ai trouvé des sources qui suggèrent que Apollonius a appliqué des épicycles au mouvement planétaire:

De ici:

Apollonius a également été une personne importante dans la fondation de l'astronomie mathématique grecque. Il a utilisé des modèles géométriques pour expliquer la théorie planétaire. Il a introduit des systèmes de mouvement excentrique et épicycloïdal pour expliquer le mouvement des planètes.

De ici:

Apollonius était aussi un fondateur important de l'astronomie mathématique grecque, qui a utilisé des modèles géométriques pour expliquer la théorie planétaire. Ptolémée dans son livre Syntaxis dit qu'Apollonius a introduit des systèmes de mouvement excentrique et épicycloïdal pour expliquer le mouvement apparent des planètes à travers le ciel. Ce n'est pas strictement vrai puisque la théorie des épicycles est certainement antérieure à Apollonius. Néanmoins, Apollonius a apporté des contributions substantielles en particulier en utilisant ses grandes compétences géométriques. En particulier, il a étudié les points où une planète apparaît stationnaire, à savoir les points où le mouvement vers l'avant se transforme en mouvement rétrograde ou inversement.

De ici:

Enfin, d'après les références de l'Almageste de Ptolémée, on sait qu'Apollonius a introduit les systèmes de mouvement excentrique et épicycloïdal pour expliquer le mouvement planétaire. Il a été particulièrement intéressant de déterminer les points où une planète apparaît stationnaire.

Et Wikipédia, d'ailleurs, utilise la formulation légèrement douteuse:

L'hypothèse d'orbites excentriques, ou de manière équivalente, déférentes et épicycles, pour expliquer le mouvement apparent des planètes et la vitesse variable de la Lune, lui est également attribuée.

Ce dernier passage, bien sûr, n'indique pas tout à fait que il a appliqué la théorie aux orbites planétaires.

Désolé, ce que je voulais dire par «appliqué» est utilisé pour correspondre à des observations réelles. Apollonius a fait une analyse théorique de la construction de l'épicycle, mais Wikipédia dit que "tout cela était de la théorie et n'avait pas été mis en pratique" avant Hipparchus.http: //en.wikipedia.org/wiki/Hipparchus#Orbit_of_the_Moon
Ahh, ça fait une petite différence. Merci.
Apollonius (de Perga) était un contemporain d'Hypparchus.
Il semble que ces «sources» soient toutes copiées les unes des autres.
Et tous sont basés sur Ptolémée.
#2
+2
Alexandre Eremenko
2014-11-02 00:55:25 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous pouvez chercher sur Wikipedia la liste des astronomes entre Hipparque et Ptolémée, ou pour plus de détails consulter Neugebauer. (Ou Ptolémée lui-même :-)

Le problème est que 90% de nos connaissances sur l'astronomie avant Ptolémée (sauf le babylonien pour lequel nous avons une source indépendante) sont basées sur les livres de Ptolémée, et ce n'est pas une exagération. Une preuve de ceci est l'histoire de Neugebauer de l'astronomie mathématique ancienne. Le premier volume est une analyse de Ptolémée, le second de TOUT le reste (y compris Hipparque, les Babyloniens, les Égyptiens et tout ce qui se trouve entre les deux), et le volume 3-d est des annexes, des plaques de tableaux, etc.

MODIFIER. Wikipedia répertorie les astronomes suivants dans la période entre Hipparque et Ptolémée: Aglaonice, Agrippa, Andronicus de Cyrrhus, Hypcicles, Geminus, Menelaus et Theon of Smyrne (ces deux sont contemporains de Ptolémée), Posidonius, Seleucus of Seleucia, Theodosius of Bythinia

Parmi ceux-ci, Ptolémée mentionne: Agrippa, Theon de Smyrne et Ménélas. Un livre de Geminus existe toujours. Tous les autres sont juste mentionnés quelque part dans d'autres sources.

EDIT 2. Il n'y a pas de consensus sur les spéculations de Russo. Le fait est que la majeure partie de l'astronomie grecque pré-Ptolémée est perdue. (Y compris presque tout ce qu'Hipparque a écrit. Un seul ouvrage mineur d'Hipparque survit.) J'ai tendance à penser que Russo a raison dans ses conclusions générales.

Sait-on ce que ces astronomes ont fait? Je me souviens en lisant les passages de Ptolémée qu'il ne se compare qu'à Hipparque et à personne d'autre, peut-être pour rendre son propre travail plus substantiel.
Ptolémée attribue à ceux qu'il cite quelques observations. (Ménélas avec un théorème). Comme je l'ai dit, le problème est que Ptolémée est la seule source importante qui ait survécu. Même ce que Hypparchus a fait, nous le savons principalement de Ptolémée.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...